Comme la vessie l’urine, les montagnes sécrètent des fleuves…

Accrochage, DNAP,

juin 2014

« Et comme la vessie l’urine, les montagnes secrètent des fleuves ; et comme le corps produit des excréments à l’odeur soufrée, et des vents qui peuvent même s’enflammer, de même la Terre produit du soufre, des feux souterrains, des tonnerres, des éclairs. »
Johannes Kepler

Comme la vessie l'urine, la Terre sécrète des fleuves
Comme la vessie l'urine...
Comme la vessie l'urine...Comme la vessie l'urine...
Comme la vessie l'urine...Comme la vessie l'urine...
Comme la vessie l’urine,
les montagnes sécrètent des fleuves,

Noyer brûlé, médium teinté dans la masse,
scories, basalte, céramiques dont grès chamottés séchés,
cuits et émaillés, porcelaine cuites et émaillées,
Limoges et Paris, mars 2014

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.